Organiques

organique8A partir du vide ou parfois de quelques traits, la sensation reçue de la courbe d’un objet ou d’une lumière, de l’harmonie colorée d’une peinture, je pose la première couche de pastel gras et j’en imprègne le papier avec l’essence de térébenthine. Puis avec des pastels gras onctueux et les doigts, je cherche la forme, son volume, sa vibration, son intérieur, son extérieur, son cordon ombilical… Elle est là quand je me sens touchée, par sa puissance et la vie fragile qui palpite en elle. Et alors je la découvre organique, organisme, organe…
Pastels à l’huile sur papier toilé, 36x45cm.

On peut cliquer sur une photo de l’album et faire défiler les peintures, avec les flèches du clavier…